Illustation / Photographie article Bella vita

L'invité

Diego Pazos, ultra-trailer

oct 2020 - 6 minutes

Considéré comme l’un des meilleurs ultra-trailers au monde, Diego Pazos est avant tout un homme de passion qui aime les défis. Co-fondateur du Montreux Trail Festival, il nous parle ici de son rapport à l’activité physique mais aussi de son approche de la compétition et des grands projets.

 

 

Bio express

Après un master en science forensique obtenu en 2008 à l’Université de Lausanne, Diego Pazos devient expert en drogues synthétiques au sein de la police fédérale à Berne.

 

Il participe à son premier ultra-trail à Verbier en 2012 et commence à en- chaîner les bons résultats lors d’événements d’envergure, dont des victoires aux 80 KM du Mont-Blanc et à l’Eiger Ultra-Trail en 2016, puis à l’ultra-trail d’Oman et à la Maxi-Race du lac d’Annecy en 2018.

 

En 2017, il lance la première édition du Montreux Trail Festival. Depuis la naissance de son fils en 2017 et de sa fille en 2019, il gère vie familiale, vie professionnelle et passion pour le trail avec entrain. Il a relevé cet été le défi de traverser la Suisse de Vaduz à Montreux en suivant la Via Alpina, en réalisant le temps impressionnant de 79 heures et 36 minutes.

 

Diego Pazos, le trail c'est quoi et que représente-t-il pour vous ?

C’est la course en sentiers, simplement. Et dès le moment où vous commencez à arpenter un sentier en forêt, en montagne ou même dans un parc urbain, c’est déjà du trail : on sort des routes. C’est le sport en nature, c’est la liberté, c’est pouvoir choisir son propre chemin. Pour moi le trail, c’est une grande passion, qui me fait vibrer. Bien qu’il s’agisse d’un sport individuel, il se vit avec de nombreuses autres personnes qui partagent cette même passion, dans mon cas les gens qui courent avec moi ou ceux qui me suivent sur le terrain ou sur les réseaux. C’est un sport qui se vit pleinement, qui invite à se dépasser et qui procure énormément d’émotions très fortes. Je pense qu’il faut vraiment le vivre pour comprendre.

 

Savoir gérer et trouver le bon équilibre : pourquoi est-ce primordial et comment y parvenez-vous ?

Pour réussir des projets, qu’ils soient sportifs ou autres, il convient d’avoir un bon équilibre dans la vie, une stabilité. En cela, il y a à mon sens trois piliers importants que sont la vie professionnelle, la vie familiale et la passion, dont le trail fait partie pour moi. Il s’agit alors de trouver le bon équilibre entre ces trois piliers. Pour moi, la vie familiale et professionnelle sont les priorités, alors que la passion du trail est ce que je considère comme la principale de mes activités secondaires. Si l’on ne parvient pas à trouver cet équilibre, il devient très dur de s’investir à fond dans un projet, car on ne sera pas présent mentalement et l’on sait que le mental est primordial dans une activité comme le trail. Ensuite, il est important de se fixer des objectifs qui soient à notre portée, même si l’idée est de se dépasser, et d’aborder ces objectifs de manière progressive. En effet, rien ne sert de forcer à tout prix, car vous allez le payer par la suite. L’idée est vraiment de pouvoir monter en puissance en prenant connaissance des besoins de son corps pour être ensuite performant sur le long terme et être alors en mesure d’atteindre des objectifs plus ambitieux avec confiance et sérénité.

 

Parlez-nous un peu du Montreux Trail Festival

Pour Cédric Agassiz et moi-même, qui en sommes les co-présidents, le Montreux Trail festival est un peu notre bébé car nous l’avons créé de toutes pièces lors d'une discussion au cours de laquelle nous avions échangé sur notre envie de faire partager au plus grand nombre la passion du trail de manière festive, à un endroit et sur des sentiers que nous connaissons bien. Et nous avons lancé la première édition en 2017. Dans le milieu du trail, il s’agit d’un événement à part grâce à son côté festif et son concept musical avec des concerts à Montreux le soir mais aussi des musiciens qui jouent tout au long des par- cours qui eux-mêmes sont somptueux. L’idée de progressivité y est aussi très importante car tous les niveaux sont représentés avec des parcours adaptés, si bien que quelqu’un qui veut se lancer dans le trail aura, chaque année, la possibilité de courir sur des distances à sa portée selon son niveau. Le tout dans une ambiance décontractée. L’idée est vraiment de rendre le trail accessible à tout le monde.

 

diegopazos.ch