Illustation / Photographie article Bella vita

De vous à nous  - Prévoyance

Choisir son libre passage

oct 2020 - 2 minutes

Lors d’un changement d’employeur ou de la perte d’un emploi, qu’advient-il du capital accumulé sur le 2e pilier ?

Commençons par un petit rappel concernant la prévoyance professionnelle, à savoir le 2e piller. Le capital que vous accumulez dans votre caisse de pension est composé de vos cotisations ainsi que de celles de votre employeur tout au long de votre vie active. Ce capital est géré par une caisse de pension. Lorsque vous changez d’emploi, votre caisse de pension effectue un décompte. Le montant qui vous revient est appelé la prestation de libre passage. Cet argent est ensuite transféré à la caisse de pension de votre nouvel employeur.

 

En ces moments sans précédent de crise sanitaire, les premiers signes de chômage sont perceptibles et vous avez peut-être perdu votre emploi. Dans ce cas, la question que vous vous posez sûrement est « que faire de mon avoir de libre passage ? » Vous avez le choix entre deux solutions : un compte de libre passage de type bancaire ou une police de libre passage auprès d’une compagnie d’assurance telle que Retraites Populaires.

 

Le taux de rémunération de la première solution est proche de zéro, alors qu’une police de libre passage chez Retraites Populaires vous propose non seulement un taux d’intérêt supérieur, mais aussi le choix entre le retrait en capital ou le versement sous forme de rente lors du départ à la retraite. Elle vous offre également la possibilité d’ajouter une rente en cas d’incapacité de gain suite à une maladie ou un accident.

 

En cas de licenciement ou de démission, pensez donc à ouvrir une police de libre passage, qui vous permettra de maintenir votre 2e pilier et d'anticiper tout problème inhérent à votre situation.