Comment optimiser ses impôts?

Vous souhaitez optimiser vos impôts tout en épargnant ? Plusieurs options s’offrent à vous.

Effectuer un rachat dans sa caisse de pension

La Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) permet aux personnes salariées d'effectuer des rachats d'années de cotisation, si le règlement de leur institution de prévoyance leur en donne la possibilité.

Un rachat d'années correspond à un versement volontaire financé par la personne assurée pour combler tout ou partie de sa lacune de prévoyance professionnelle et d'optimiser ainsi son 2ème pilier.

Avant d’effectuer un rachat, il est nécessaire de demander à son institution de prévoyance le montant maximal qui peut être racheté. Le montant racheté viendra s’ajouter au capital épargné dans la caisse de pension et augmentera ainsi la rente qui sera versée à la retraite.

Le montant versé dans la caisse de pension sera déduit des revenus et ne sera plus considéré comme fortune. Il permettra ainsi de réaliser une économie d’impôts substantielle l’année où le rachat a été effectué.

Si vous êtes assuré-e en prévoyance professionnelle auprès de Retraites Populaires, vous pouvez consulter la procédure de rachat ici.

Epargner par le biais d’un 3ème pilier

En matière de 3ème pilier, l’idéal est d’épargner chaque année selon ses possibilités, et ce jusqu’au départ en retraite.

Pour les personnes ayant une activité lucrative, il est conseillé d’opter pour un pilier 3A (aussi appelé 3ème pilier lié). Le montant versé chaque année permet non seulement de se constituer un capital pour la retraite, mais également de réaliser des économies d’impôts, puisque fiscalement, la somme versée est déduite des revenus et sort de la fortune.

Lors du départ à la retraite, un impôt unique et séparé des autres revenus est prélevé sur le capital qui sera versé.

 

Le montant pouvant être versé annuellement sur un 3ème pilier est par contre plafonné. Pour les personnes versant déjà le maximum autorisé ou disposant d’un capital, il est tout de même possible d’améliorer ses revenus à la retraite en souscrivant par exemple à une rente.

Déduire certains frais en tant que propriétaire

Etre propriétaire a aussi un coût. En tant que propriétaire, vous pouvez ainsi, dans votre déclaration d'impôts, déduire de votre revenu certains frais relatifs aux immeubles privés. Par exemple, les frais d'entretien, les primes d'assurance et les frais administratifs.

Les déductions varient selon le canton et peuvent se monter aux frais effectifs ou à un montant forfaitaire.

Réparer ou rénover son bien immobilier

Les investissements destinés à économiser l’énergie et à ménager l’environnement peuvent être déduits du revenu. Ils concernent en général le remplacement d’éléments de construction ou des installations vétustes dans des bâtiments existants.

Les frais de réparation et de rénovation sont en général également déductibles de vos impôts pour autant qu’ils n’augmentent pas la valeur du bien.

Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est essentiel de se renseigner auprès de son administration fiscale, la pratique pouvant varier selon les cantons.